Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

25 novembre 2015

>>>> Mon dressing minimaliste, pourquoi "se priver"?


Soyons d'accord, mes guillemets dans le titre qui entoure le verbe "priver" n'est rien d'autre qu'une forme d'ironie.


Oui, c'est pas faux mais la privation est un terme tout de même fort pour décrire le minimalisme et si j'en parle c'est bien parce que 70% des nanas qui commencent à s'intéresser à faire un VRAI tri pense cela.

Le minimalisme en citation?

>>> "Le superlatif de la complexité ne fait-il pas deviner la perfection dans la simplicité ?" <<<
                                                                                       (Edgar Allan Poe)

(Oui, c'est vrai ça peut faire mal au crâne^^)

Alors mettons nous d'accord et apprenons à faire la différence entre profiter de sa vie dans une mesure simple ou la regarder dans la démesure et marcher à côté...

Lorsque j'ai commencer à m'intéresser à la slow cosmétique, point de départ de la création de ce blog. J'ai au fur et à mesure dans une suite logique, appris à mieux consommer en toute occasion.


Et j'ai découvert, comment:



  • L'alimentation biologique, locale m'a redonner le goût de cuisiner et de savourer les choses vraies, brutes et simples.
  • Les cosmétiques bios et les produits d'hygiènes m'ont appris à me respecter autrement et aimer mon corps sans me "faire du mal", en trois mots: me sentir belle.
  • Les vêtements "éco-responsables" m'ont appris à prendre conscience de l'impact écologique et surtout des polluants silencieux au contact de la peau pendant des années...
  • D'un point de vue psycho, cela m'a redonner une certaine confiance en moi en collant mes valeurs morales à cette nouvelle façon de vivre. Je suis en accord avec ce que je veux vivre. Une vie plus simple et mieux organisée.
  • La consommation en général m'a montrer à quel point, la société crée des besoins inutiles et permanents qui nous rendent dépendants et insatisfaits.
  • J'ai appris à enfin voir la vie tel qu'elle est et un seul mot pour la décrire: merveilleuse.

 un mauvais quart d'heure composé d'instants exquis."

(Oscar Wilde)

Bref, mon dressing est passer à la loupe, celle du dégoût d'accumuler inutilement et pour l'humeur exagérée du: "J'arrive pas à m'en séparer et pourtant je le met une fois par an" ...


J'ai dit: "Assez".



Assez, à trop de temps passé dans sa garde-robe pour choisir une tenue de journée, même la plus simple demandais l'effort du jour.

D'ailleurs, parlons de "la plus simple" celle du dimanche =  je suis décontractée à la maison et en toute bonne conscience que le ridicule ne tue pas, j'ai pris ce que j'ai trouver en premier dans mon armoire (Exemple: survêtement + tee-shirt large à motifs ultra démodés + chaussettes dépareillées) 


Un look de rêve pour un autre monde, oui c'est vrai.


  • J'ai dit assez aux besoins compulsifs de devoir suivre "la mode".
  • J'ai dit assez au narcissisme photographique.
  • J'ai dit assez de croire que rien ne me va, ni au teint, ni aux formes.
  • J'ai dit assez au devoir de créer des ensembles qui nécessitent des achats en plus pour laisser l'entière place à ma créativité.
  • J'ai dit assez à mes journées entières sacrifier rien que pour remplacer les fringues d'une saison à une autre.
  • J'ai dit assez aux remarques: "Mais, tu n'as pas grand chose dans ton armoire à part du noir."


Oui, ASSEZ de tout cela.
Ma vie, m'appartient.
Mon dressing aussi.
(Et ma carte bleue également)

Jai dit: OUI.

(non, pas à mon banquier)

A l'originalité dont je peux faire preuve en ajoutant un ou deux accessoires différents sur un seul vêtement en le portant de plusieurs façons différentes.

A la légèreté du choix au moment de se changer.

Aux couleurs que je n'aurais jamais penser porter!
(Kaki, jaune, orange...)

Au ciblage intelligent que j'ai appris à maîtriser pour faire de nouveaux achats.

A la satisfaction. (ENFIN) d'avoir des vêtements que je porte toute l'année, sans en oublier un seul!

A la joie, de n'avoir AUCUN REGRET en choisissant de ne pas me joindre au mode fonctionnel de cette société lubrique qui nous enferme dans le moule 'confortable' de la consommation qui pour moi n'est rien de plus qu'un piège moral et financier.



L'essentiel est dans la simplicité


Donc, j'ai vider ma garde-robe. Je suis intimement convaincue que ce pas nous fait réellement grandir.
(Non, pas en centimètre, désolée^^)

Je vous laisse des liens utiles pour apprendre à vivre l'expérience!




Il en existe des tonnes mais je vous laisse avec ceux que j'ai pu lire.

>>> Bonne fin de semaine à vous! <<<



1 commentaire:

  1. Au top melly, j'adore. Super article. Merciiii !!! <3

    RépondreSupprimer

Tout commentaire abusif et offensif sur ce blog seront systématiquement supprimé.

Merci de votre soutien !

Mes prochains articles dans votre boîte mail?

Livraison gratuite pour une première commande: c'est en ce moment !