Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

14 février 2014

= Le Journal De Mes Pensées = Le Stress

Bonjour à tous,




Ce matin, j'avais envie de vous parler du stress, oui vous savez ce truc qui vous donne mal au ventre pour rien, ce même truc qui arrive à pomper toute votre énergie sans bouger, ce truc qui a des effets amincissants (oui, oui je ne plaisante pas :) mais aussi il peut avoir l'effet inverse :( et bien d'autres facteurs... 


Que je vais pas hésiter à énumérer rien que pour vous. Vous dévoiler les éléments déclencheurs et les bonnes habitudes à prendre afin de "limiter" les dégâts et pour que vous puissiez comprendre à quel point le stress mal géré peut être plus nocif que l'on ne le croit.

C'est quoi, le stress?


Le stress est une réaction réflexe de l'organisme devant une situation difficile qui demande une adaptation

Celle-ci peut occasionner des changements sur les plans physique et psychologique ainsi que sur les comportements de l'individu. 

En réponse à un stress, l'hypothalamus sécrète plusieurs hormones (cortisol, adrénaline, noradrénaline, ocytocine...) pour préparer l’organisme à faire face à la situation.


Il existe deux types de stress :


Le stress aigu, qui correspond aux réactions de notre organisme quand nous faisons face à une menace ou un enjeu ponctuel (prise de parole en public, examen, situation inattendue…). Quand la situation prend fin, les symptômes de stress s’arrêtent peu après.
Le stress chronique, qui est une réponse de notre corps à une situation de stress qui s’installe dans la durée. Par exemple, tous les jours au travail, nous avons l’impression que ce que l’on nous demande excède nos capacités. C’est en général ce type de stress qui peut avoir des conséquences néfastes pour la santé ainsi que sur notre travail.

Les causes du stress:

Le bruit, les embouteillages, la foule... la ville est souvent une source de stress. Vivre dans un environnement urbain peut augmenter notre niveau de stress sans que l’on s’en rende compte et peut avoir des conséquences sur notre état de santé.


Pour preuve, une étude allemande et canadienne, publiée en 2011, a indiqué que vivre en ville a une mauvaise influence sur la réponse de notre cerveau en cas de stress. 
Pour stresser les 32 participants de cette étude, les chercheurs leur ont demandé de résoudre des problèmes de mathématiques difficiles.

 Il y avait trois groupes différents : des habitants de grandes villes, d'autres qui venaient de petites villes, et enfin des personnes vivant à la campagne.


En comparant les zones actives du cerveau pendant cet exercice grâce à l’imagerie par résonance magnétique:
Chez les citadins~~> l'amygdale est plus sollicitée pendant le stress. 
Et pas les amygdales de la gorge^^


NOTA: L'amygdale est un ensemble de deux petites structures en forme d'amande qui sont situées dans le cerveau

Sa fonction: 

Elle joue un rôle important dans les émotions surtout la peur et l'agressivité, et notre manière de nous comporter quand nous les ressentons


Autre région stimulée:




le cortex cingulaire

~~~~> Il fonctionne avec l’amygdale. 
De nombreuses études lui attribuent des fonctions telles que la détection d'erreurs, l'anticipation des tâches, la motivation et la modulation des réactions émotionnelles. 
= Chez les volontaires de l’expérience, le cortex cingulaire était également davantage stimulé chez ceux qui avaient grandi en milieu urbain.Les auteurs de cette étude rappellent également que d’autres études ont montré que vivre en ville affecte la santé mentale. 
  • Troubles de l’humeur 
  • Anxiété 
  • Maladies mentales comme la schizophrénie sont plus fréquents chez les personnes citadines (En même temps, on se comprend parfois on a envie de s'énerver au volant après les gens ou dés le matin ça nous fou de mauvaise humeur, pourquoi ça ne pourrait pas changer? On éviterait de se jeter "le sort" de passer une sale journée sous prétexte qu'elle a mal démarré dés le matin)



Concernant la vie au travail: 

Plus d’un salarié européen sur cinq déclare souffrir de troubles de santé liés au stress au 

travail et le phénomène n’épargne plus aucun secteur d’activité

On parle de stress au travail quand une personne ressent un déséquilibre entre ce qu’on 

lui demande de faire dans le cadre professionnel et les ressources dont elle dispose pour y répondre.




  • Une surcharge de travail
  • Des objectifs insuffisamment définis
  • Des relations difficiles avec la hiérarchie
  • Un manque d’autonomie ou d’organisation peuvent en être la cause
Les situations stressantes qui s’installent dans la durée ont non seulement des répercussions négatives sur le fonctionnement des entreprises (absentéisme, perte de productivité, rotation du personnel, accidents, démotivation parmi les équipes…), mais elles ont aussi un coût pour la santé des individus qui les subissent.



Pour prévenir les situations stressantes:


L’INRS (Institut National des Risques et de la Sécurité) propose de mettre en œuvre une démarche de prévention en cinq étapes:



Les effets du stress sur la santé:


Le stress influence la qualité du sommeil

Les conséquences à court terme:


Lorsqu'une personne est soumise à un stress chronique, elle produit de manière quasi continue des hormones du stress. Mais à haute dose, le système finit par s'emballer et par ne plus être efficace. 

Cette hyper-activation hormonale entraîne en quelques semaines l'apparition de symptômes qui varient d'un individu à l'autre en fonction de sa personnalité, de sa capacité d'adaptation et de résistance au stress :


Types de symptômes

Symptômes

Symptômes physiquesDouleurs (coliques, maux de tête, douleurs musculaires, etc.), troubles du sommeil, de l'appétit et de la digestion, sensations d'essoufflement ou d'oppression, sueurs, etc.
Symptômes émotionnelsSensibilité et nervosité accrues, crises de larmes ou de nerfs, angoisse, excitation, tristesse, sensation de mal-être, etc.
Symptômes intellectuelsPerturbation de la concentration nécessaire à la tâche entraînant des erreurs et des oublis, difficultés à prendre des initiatives ou des décisions, etc.
Symptômes comportementauxConsommation de produits calmants ou excitants (café, tabac, alcool, somnifères, anxiolytiques…), modification des conduites alimentaires, comportements violents et agressifs, isolement social (repli sur soi, difficultés à coopérer), etc.



Les conséquences à long terme:



Si la situation stressante se prolonge, les symptômes s’installent ou s’aggravent, entraînant des altérations de la santé qui peuvent, dans certains cas, devenir irréversibles. Les effets du stress aussi bien au travail que dans la vie personnelle sont peu identifiés car ils sont généralement difficiles à évaluer biologiquement.

Les conséquences sur notre santé mentale:


Lorsque l’organisme n’arrive plus à gérer le stress quotidien et intense, surgit alors:
  • La perte de confiance en soi 
  • L'émergence d'une angoisse diffuse (La personne qui subit le stress anticipe avec inquiétude ce qui pourrait se passer et peut alors développer un trouble anxieux, plus ou moins généralisé
  • Plus craintive, avec moins d'assurance, et envisageant l'avenir avec pessimisme (la personne anxieuse développe un type de pensée particulier caractérisé par des erreurs de logique et des pensées négatives comme la croyance de ne plus être capable de répondre de façon adaptée à une tâche qui ne présentait pas, auparavant, de difficulté)
  • Ces pensées, si elles ne sont pas relativisées, peuvent entraîner des troubles de l’humeur allant jusqu’à la dépression.

Le lien entre stress et dépression a une explication biologique

En fait, dans un état de stress prolongé, la sécrétion excessive d’hormone va agir sur le cerveau.

Le cortisol va bloquer la croissance de nouveaux neurones dans l’hippocampe, zone cervicale qui est impliquée dans l’humeur. 

De plus, il va gêner la communication entre les neurones en bloquant les récepteurs stimulés par la sérotonine, molécule intervenant dans les troubles de l'humeur

Ceci amène une baisse de l’activité et de l’humeur et peut conduire jusqu’à la dépression.                   (Alors ne prenez pas à la légère nos mauvaises humeurs...)



 Voici quelques conseils efficaces pour lutter au quotidien ce stress qui nous 

pourrit la vie:



Le bon remède pour lutter contre le stress : 

S’entourer de verdure.




  •  En effet, l’homme est biophile, c’est-à-dire qu’il se sent mieux dans un environnement naturel. Une étude danoise publiée en 2010 a montré que vivre à proximité d’un espace vert aurait tendance à réduire le stress des habitants. Au total, 11 238 personnes ont participé à cette étude en répondant à un questionnaire sur leur état de santé physique et mental.


Les chercheurs ont ainsi pu constater que les personnes vivant à plus de 1km de l’espace vert le plus proche étaient 1,5 fois plus stressés que les personnes vivant à moins de 300 m d’un espace vert.

Une autre étude a démontré que les personnes vivant à proximité d’espaces verts avaient moins de risques de dépression, d’anxiété, de stress et de maladies respiratoires.





  • Quelle que soit son origine, professionnelle ou personnelle, structurelle ou événementielle, le stress peut entraîner des effets plus ou moins néfastes pour la santé selon les personnes. Alors pour éviter cela, il suffit de manger équilibré, faire du sport, retrouver un peu de nature et surtout essayer de rester zen !




Et bien sûr, Je vous souhaite à nouveau une joyeuse 

fête 

des amoureux!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire abusif et offensif sur ce blog seront systématiquement supprimé.

Merci de votre soutien !

Mes prochains articles dans votre boîte mail?

Livraison gratuite pour une première commande: c'est en ce moment !